Sciencemuseum-giroux.com » Psychologie » Épicurien : qu’est-ce que épicurien veut dire ?

Épicurien : qu’est-ce que épicurien veut dire ?

L’un des héritages les plus nobles de la Grèce antique est bien la philosophie. Cette civilisation a connu son lot de philosophes qui ont chacun à leur tour apporter leur pierre à l’édifice. Certains ont tellement marqué l’histoire par leurs ingéniosité et pensée qu’on en parle encore plus de deux milles ans après leurs morts.

Et parmi ceux là, on peut compter Épicure le père fondateur de la pensée philosophique : l’épicurisme.

Quelle est la doctrine des épicuriens ?

Les épicuriens sont les adeptes de la pensée ou doctrine philosophique qui est l’épicurisme. C’est une doctrine concurrente au stoïcisme. Mais avant d’expliquer la différence entre ceux deux écoles il faut comprendre deux notions importantes :

  • L’atraxie : absence de troubles.
  • L’apatheia : absence de passions.

Et donc, les stoïciens pensaient que pour attendre l’atraxie, il fallait pratiquer l’apatheia. Ce qui signifie que pour eux il faut se priver de ses passions pour ne pas être troublé. Tendis que les épicuriens eux, pensent le contraire.

Selon eux, le but réel de la fille est d’atteindre le bonheur et la seule façon d’y arriver c’est de céder à ses désirs et de satisfaire ses passions. Les épicuriens jugent la satisfaction des plaisirs nécessaire.

Ainsi les épicuriens ont trois partie pris, ils sont :

  • Materialistes (au sens philosophique)
  • Atomistes
  • Eudémonistes

Qui étaient les épicuriens dans la Grèce antique ?

Dans l’antiquité, les épicuriens formaient ce qu’on appelle aujourd’hui une secte philosophique guidée par leur maître Epicure. Mais attention aux anachronismes ! Même si le terme « secte » peut avoir aujourd’hui une connotation négative ou péjoratif, ce n’est pas le cas ici.

En effet, à l’époque les sectes philosophiques étaient presque une norme. Et la doctrine écurienne mise à part, là ou l’épicurisme se distinguait réellement des autres sectes philosophiques de l’antiquité est son caractère sociale et accessible.

Avant, pour rejoindre une pensée philosophique et suivre un maître il fallait faire partie de la haute sphère de la société. Seuls les grands penseurs et ceux qui avaient fait leur preuves avait accès au savoir. Mais ce n’était pas le cas pour la pensée épicurienne qui était diffusée au sein des paysans.

C’est ce qui a valu son succès grandissant à la pensée, et l’amour inconditionnel que portaient les épicuriens à Epicure. Ils le respectaient et l’admiraient tellement qu’on pourrait dire aujourd’hui qu’ils vouaient un culte à sa personne. Si bien qu’avant même la mort d’Epicure, on batissait déjà des statuts à son effigie.

Pour l’anecdote, beaucoup de siècles plus tard le philosophe Nietzche a comparé dans ses écrits la pensée épicurienne à une sorte de christianisme païen.